Accesskeys

Un stage linguistique riche enapprentissage 

Enfant, Yannick Sutter était fasciné par les artsdu cirque. Aujourd’hui contorsionniste au sein de la troupe du Quartier CircusBruederholz, il se réjouit de ne pas avoir eu à renoncer à une part de lui-mêmeà la Banque Cler.

Trop austère, l’apprentissage dans une banque? Ce cliché ferait sourire les proches de Yannick. En rencontrant ce jeune homme originaire de Bâle, on se rend compte à quel point on a tort de coller des étiquettes reposant sur des stéréotypes et l’on est surpris par son immense curiosité et ses loisirs atypiques. Depuis l’été dernier, Yannick et ses collègues sont les heureux propriétaires d’un jardin ouvrier.

«Avec nous, la moyenne d’âge sur la parcelle a dégringolé»
plaisante-t-il. «La répartition des tâches n’est pas encore très au point, mais nous nous amusons beaucoup. C’est un bon défouloir après des journées à réfléchir aux conseils clients.»

En ce moment, Yannick suit un stage linguistique en Romandie. «On me l’a proposé à la fin de mon apprentissage, l’été dernier. Au départ, je n’étais pas très chaud, mais mon supérieur de l’époque me l’a vivement recommandé, et je me suis dit: why not? J’ai toujours du mal à apprendre de nouvelles langues, un saut dans le grand bain ne pourra donc me faire que du bien.»
Et il ne le regrette pas. Les débuts ont été difficiles, mais tout est rentré dans l’ordre et il a décroché un contrat de travail à durée indéterminée en tant que conseiller en Romandie. «Ici, mes collègues sont toujours prêts à m’aider et m’ont accueilli à bras ouverts. Désormais, je m’exprime clairement en français, et je continue de suivre un cours de langue financé par la Banque Cler. Pour moi, c’est une solution de luxe», reconnaît-t-il.

Son supérieur a lui aussi largement contribué à faire démarrer Yannick sur de bonnes bases. «Angelo est un chef super, franc et toujours de bonne humeur. Il m’a aidé à gagner en assurance et s’est toujours montré compréhensif lorsque je manquais de vocabulaire à mon arrivée. Il m’a laissé une marge de manœuvre, mais a toujours été là quand j’avais besoin de lui.» Et l’estime est visiblement réciproque. Récemment nommé responsable de la succursale de Vevey, Angelo a immédiatement engagé Yannick pour pallier un manque de personnel.

Une seule chose tracasse le jeune conseiller venu de Bâle: coronavirus oblige, le confinement a drastiquement réduit la vie sociale. Il s’exclame: «En temps normal, les bars et les boîtes de nuit à Lausanne seraient bondés, le lac serait magnifique et les rues très animées.» Mais de renchérir: «Je recommande chaudement ce stage linguistique. C’est une excellente occasion de découvrir une nouvelle langue et sa culture.»


Une banque haute en couleurs

Retour aux interviews

Ici depuis vingt ans ou quelques mois. À mi-temps ou à plein temps. Adepte du football ou du hautbois. Sur le devant de la scène ou en coulisses. La diversité des profils fait notre force. Découvre comment tes futurs collègues ont choisi la Banque Cler et quelle passion les anime.

Postes et places en formation disponibles

Rejoins la Banque Cler

À l’école, à l'université ou dans la vie active, de nombreux chemins mènent à la Banque Cler. Toutes les offres d’emploi, de formation et de stage à pourvoir pour tous les talents et tous les âges.

Rejoignez-nous!