Accesskeys

Communiqué de presse

Banque Coop: solide croissance et augmentation du bénéfice

Performance remarquable du cœur de métier

Bâle, 8 février 2017

Sur sa lancée d'un premier semestre 2016 prometteur, la Banque Coop a obtenu un résultat encore supérieur au cours du second. Avec une progression dans les trois principales composantes de résultat, notre institut affiche un exercice commercial 2016 remarquable: Le produit d'exploitation, reflet de la performance opérationnelle, enregistre une hausse de 1,8 million de CHF (+0,8%). Le résultat opérationnel gagne 0,1% et le bénéfice de l'exercice, pour sa part, progresse de 1,1 million de CHF, à 45,7 millions de CHF (+2,6%). La raison majeure de ce très bon bilan réside dans l'excellente performance du principal pilier en matière de revenu: les opérations d'intérêts. Les résultats brut et net présentent respectivement une hausse de 3,9% et de 4,2%. Les prêts à la clientèle (+251,2 millions de CHF ou 1,8%) ont également progressé; les dépôts de la clientèle ont quant à eux crû de 71,9 millions de CHF (+0,6%). Le total du bilan gagne 1,7% par rapport à l'année précédente, à presque 17 milliards de CHF. Cet excellent résultat a permis de renforcer les fonds propres (après répartition du bénéfice) de 32,6 millions de CHF, soit +2,9%. Lors de  l'Assemblée générale, le Conseil d'administration proposera un dividende brut inchangé de CHF 1,80 par action.

Augmentation impressionnante des opérations d'intérêts

S'agissant de son cœur de métier, la Banque Coop présente un résultat remarquable. Le résultat brut des opérations d'intérêts a progressé de 3,9% ou 6,5 millions de CHF, à 171,8 millions de CHF. Cette évolution positive a été portée par une gestion professionnelle des actifs et passifs ainsi que par une optimisation de la structure de refinancement. Les marges fixées par la banque ont été appliquées de manière cohérente aux opérations hypothécaires et les conditions régissant l'épargne ajustées à la situation du marché; l'emprunt obligataire à rendement élevé échu a été remplacé par des prêts de lettres de gage plus avantageux. La nouvelle amélioration de la qualité du portefeuille de crédits a conduit à une dissolution modérée de corrections de valeur pour risques de défaillance dans les opérations d'intérêts (+1,9 million de CHF, contre 1,5 million de CHF l'année précédente). Il en découle un résultat net des opérations d'intérêts de 173,8 millions de CHF, en augmentation de 4,2% ou 7,0 millions de CHF.

Les incertitudes du marché impactent les opérations de commissions

Les incertitudes persistantes du marché se reflètent dans une retenue durable des investisseurs. Les transactions sur titres se sont situées tout au long de l'exercice à un bas niveau, ce qui explique le recul les opérations de commissions et de prestations de services à hauteur de 6,8%, à 56,8 millions de CHF. Les opérations de négoce, que la Banque Coop génère exclusivement avec la clientèle, se sont élevées à 11,1 millions de CHF, ce qui représente une baisse de 0,4 million. Ce résultat est essentiellement imputable à la diminution des opérations de couverture de la clientèle et, partant, des recettes des transactions sur devises.

L'augmentation de l'activité de construction génère une croissance des opérations hypothécaires

La légère progression de l'activité de construction (appartements et surfaces commerciales par ex.) produit un effet positif sur les opérations hypothécaires de la Banque Coop. Les créances hypothécaires enregistrent une croissance de 270,1 millions de CHF (+2%), à 14,1 milliards de CHF. Cela n'empêche pas notre institution de maintenir ses directives strictes d'octroi de crédits. Elle se concentre depuis des années sur les débiteurs à l'excellente solvabilité et fixe des normes d’aliénation conservatrices et des exigences élevées en termes de capacité de remboursement. Elle adopte en particulier une attitude réservée pour financer des objets de rendement.

Légère progression des dépôts de la clientèle

En 2016, les dépôts à la clientèle ont enregistré une légère progression (71,9 millions de CHF, soit +0,6%). La faible rémunération actuelle des dépôts d'épargne a amené les clients privés à chercher des alternatives. A ce titre, la Banque Coop en propose une excellente avec la nouvelle «Solution de placement», lancée en octobre, qui permet au client de bénéficier d'une gestion de fortune dès 10 000 CHF. Le succès ne s'est pas fait attendre puisque la clientèle a investi près de 80 millions de CHF durant les trois mois suivant son lancement. Conséquence: légère diminution des engagements envers la clientèle sous forme d’épargne et de placements (-11,8 millions de CHF ou -0,1%). Les autres engagements envers la clientèle ont connu une hausse substantielle (83,7 millions de CHF ou +3,1%). Ce facteur s'explique par le fait que la clientèle institutionnelle disposait largement de liquidités qu'elle a principalement placées en dépôts à terme.

Modernisation visible

En mars 2016, la Banque Coop a lancé son premier produit numérique, l'hypothèque en ligne «digihyp». Les bureaux du siège principal à Bâle ont été modernisés et les travaux de transformation de la succursale de Lugano-Cioccaro ont commencé. Ces mesures visibles constituent le préalable d'une banque moderne, laquelle non contente de proposer une présence physique, s'adapte aux nouveaux besoins de la clientèle dans le domaine numérique. Les investissements correspondants dans l'infrastructure et le numérique conjugués à la mise en œuvre d'exigences réglementaires ont induit une légère augmentation des charges d'exploitation de 1,7%, à 161,1 millions de CHF.

Le résultat de l'exercice supérieur à celui de l'année précédente

L'excellente performance opérationnelle de la Banque Coop se reflète dans la hausse du produit d'exploitation de 1,8 million de CHF (+0,8%). Au terme du premier semestre, ce dernier affichait pourtant encore un chiffre négatif (-0,6%). Le résultat réjouissant des opérations d'intérêts a permis de compenser entièrement les revenus plus faibles des opérations de commissions et de prestations de services. Sous déduction des charges d'exploitation (+1,7% par rapport à l'exercice précédent), le résultat opérationnel progresse de 0,1%. Celui-ci, «associé» aux produits extraordinaires, a généré un bénéfice annuel supérieur de 2,6% à celui de l'année 2015. N'eut été une augmentation des charges en comparaison annuelle de 5,2 millions de CHF au titre de projets futurs, le résultat opérationnel aurait enregistré une hausse de 6,1%.

Renforcement des liquidités et de la base de capital

Fin 2016, le total du bilan de la Banque Coop a atteint 16,9 milliards de CHF. Parallèlement à la forte croissance des opérations hypothécaires, la banque a encore amélioré le processus de gestion des liquidités. Les liquidités actuelles, appréciées à l'aune du Liquidity Coverage Ratio (LCR) de 155,4%, dépassent largement le cadre des exigences légales. Indépendamment du délai transitoire de quatre ans prévu par les dispositions de Bâle III, la Banque Coop affiche d'ores et déjà un ratio de liquidités durablement supérieur à 100%. Atteignant 16,5% fin 2016 (contre 16,3% pour l'exercice 2015), le ratio de fonds propres total témoigne ainsi, au niveau de la Banque Coop, d'une dotation en capital renforcée ainsi que d'une solide capacité de risque.

Perspectives

La Banque Coop ne table pas sur un revirement des taux en 2017. Elle estime par ailleurs que le contexte sous-tendant son cœur de métier demeurera difficile. Indépendamment de cet aspect, elle continue d'investir dans les réseaux de distribution physiques et numériques. En 2017, 6 autres succursales seront concernées par des travaux de rénovation ou des changements de sites. Parallèlement, le processus de numérisation se poursuivra. S'agissant des opérations de placement, un nouveau positionnement sera défini pour les mandats de gestion de fortune. L'offre sera simplifiée et l'accent mis sur la transparence tarifaire. En outre, d'autres nouveautés réglementaires (notamment EAR, MiFid) induiront d'importantes mises en œuvre. Les investissements d'avenir et l'environnement des taux négatif demeurent un challenge d'envergure pour la Banque Coop.

Hanspeter Ackermann, président de la Direction générale:
«En 2016, nous avons démontré une solide performance opérationnelle, dont nous pouvons être fiers. Nous investissons dans nos succursales et les réseaux de distribution numériques. Nous voulons être une banque qui satisfasse le client, quel qu'en soit le canal et l'âge de celui-ci.»

Vous trouverez d'autres informations sur le résultat de l'exercice dans les annexes et à l'adresse www.banquecoop.ch.

 

Pour tout complément d'information:

Natalie Waltmann

Responsable Communication

Banque Coop SA, CEO office

Téléphone: +41 (0)61 286 26 03

E-mail: natalie.waltmann@bankcoop.ch