Accesskeys

Communiqué de presse

Banque Cler: un bénéfice semestriel au niveau de l'an dernier

Bâle, 25 juillet 2019

Dans un contexte économique exigeant, la Banque Cler a dégagé un bénéfice semestriel de 19,8 millions de CHF (+0,2%). En raison de marges plus faibles et d'un renforcement de la politique de prévoyance des risques, le résultat net des opérations d’intérêts recule de 3,4%, à 84,4 millions de CHF. Le résultat des opérations de commissions et des prestations de service (27,8 millions de CHF) se situe au niveau de la même période de l'an dernier. Le produit d’exploitation (118,2 millions de CHF) baisse de 4,2% alors que les charges d'exploitation (86,6 millions de CHF) se stabilisent au niveau de 2018. Le résultat net est marqué par des corrections de valeurs et d'autres effets uniques pour un montant d'environ 4 millions de CHF nets. Au 30 juin 2019, le total du bilan de la Banque Cler a crû de 2,9% pour atteindre 18,4 milliards de CHF (31.12.2018: 17,9 milliards de CHF).

Poursuite de la croissance au niveau du cœur de métier

S'agissant de son cœur de métier, la Banque Cler a poursuivi au 1er semestre sa croissance réjouissante par rapport à la même période des exercices précédents. La stratégie toujours prudente en matière d'octroi de crédit de la Banque Cler ne l'a pas empêchée d'enregistrer une progression de son volume hypothécaire de 300 millions de CHF qui atteint un nouveau record de 15,5 milliards au 30 juin 2019.  Par ailleurs, le développement des activités avec les PME a été poursuivi. Au total, les prêts à la clientèle ont progressé de 2,9%, à 15,9 milliards de CHF, au 30 juin 2019.

Les dépôts de la clientèle avec 392 millions de CHF ont nettement augmenté (+ 3,2%) au premier semestre 2019 par rapport à la même période en 2018. Malgré les taux durablement bas, la Banque Cler est parvenue à convaincre sa clientèle avec des produits attrayants tels que les comptes d'épargne, de placement et de prévoyance. Dans cet ordre d'idées, les engagements envers la clientèle sous forme d'épargne et de placements ont augmenté de 250 millions de CHF au premier semestre 2019.

Recul du produit des intérêts en considération des taux bas et des risques

Les taux hypothécaires ont atteint au premier semestre 2019 des plus bas historiques, ce qui a généré une diminution du produit des intérêts et des escomptes de 1,9 million de CHF (-1,7%), à 109,7 millions de CHF. Malgré une nouvelle optimisation du refinancement au  moyen d'emprunts de lettres de gage et une diminution de 0,8 million de CHF (-3,2%) en comparaison annuelle de la charge d'intérêts de 24,1 millions de CHF, la baisse des revenus n'a pu être totalement compensée. Parallèlement, la Banque Cler a, toujours par rapport à la même période de l'année écoulée, engagé en toute connaissance de cause des dépenses supplémentaires pour protéger le bilan bancaire contre les risques de variation des taux. Le résultat brut des opérations d'intérêts a ainsi diminué de 1,3%, à 86,1 millions de CHF. Par ailleurs, la Banque Cler a constitué au premier semestre 2019 des corrections de valeur supplémentaires pour risques de défaillance dans le domaine des opérations d’intérêts à hauteur de 1,7 million de CHF. Le résultat net des opérations d'intérêts a de ce fait baissé de 3,4% en comparaison annuelle, à 84,4 millions de CHF.

Résultat des opérations de commissions et de prestations de service au niveau de celui d'il y a un an

Au premier semestre 2019, les opérations de commissions et de prestations de service (27,8 millions de CHF) sont restées au niveau de la même période de l'année précédente. Leur part au produit d'exploitation de la Banque Cler a légèrement augmenté, passant à 23,5% (1er semestre 2018: 22,6%), ce qui souligne l'importance des opérations de commissions et de prestations de service comme deuxième source en matière de revenus. La demande de Solutions de placement proposées par la Banque Cler a été très satisfaisante, la fortune de la clientèle investie dans ces Solutions s'accroissant d'environ 30%, à 774 millions de CHF fin juin 2019 (fin 2018: 601 millions de CHF). En particulier les recettes moindres des opérations sur fonds ont fait que le résultat des opérations de commissions et de prestations de service a évolué globalement de façon neutre.

Produit d'exploitation en légère baisse

Des recettes moindres en devises ont généré une diminution du résultat des opérations de négoce, à 4,8 millions de CHF (-0,7 million de CHF). Avec 1,2 million de CHF, les autres résultats ordinaires ont enregistré un recul par rapport au 1er semestre 2018 (-1,5 million de CHF). En cause: le fait que la banque soit parvenue l’année dernière à dégager un produit substantiel unique de la vente de plusieurs biens immobiliers, ce qui ne s’est pas reproduit cette année. Le produit d’exploitation s'élève à 118,2 millions de CHF, un résultat inférieur à celui de l’année précédente (123,5 millions de CHF).

«Nous poursuivons notre croissance dans les domaines des hypothèques et des dépôts de la clientèle. Par ailleurs, les opérations de commissions et les prestations de service constituent plus que jamais notre deuxième source de revenu. Au second semestre, nous entendons consolider notre position de pionniers en matière de numérisation en Suisse et continuer à investir dans les canaux numériques et notre marque.»  

Sandra Lienhart

CEO de la Banque Cler

Coûts stables malgré la poursuite des investissements

Les investissements dans la numérisation, les succursales et la nouvelle marque offrent à la banque un nouveau potentiel de croissance. Ils  seront poursuivis de manière ciblée. Grâce à une grande discipline budgétaire, les charges d’exploitation ont été maintenues au premier semestre 2019 à 86,6 millions de CHF. Des coûts moindres en relation avec la rénovation de succursales ont entraîné une réduction des amortissements de 1,2 million de CHF. Les provisions ont été augmentées de 2,2 millions de CHF au nom du principe de précaution. Par cette mesure et la prévention des risques en matière d'opérations d'intérêts, le résultat opérationnel a été grevé d'environ 4 millions de CHF.

Perspectives: un bénéfice 2019 à hauteur de celui de l'année précédente

L'environnement en termes de taux bas et de concurrence en Suisse demeure exigeant. C'est pourquoi, en dépit de la progression du volume de prêts, la banque s'attend à des revenus baissiers dans le domaine des opérations d'intérêts. En renforçant de manière ciblée les activités de placement, la banque reporte progressivement les sources de revenu sur le résultat des opérations de commissions et des prestations de service.  Dans le même temps, l’établissement souhaite exploiter son statut de précurseur numérique en Suisse avec Zak, la banque sur smartphone, tout en renforçant le processus d'acquisition de clients. Afin de renforcer la position de la Banque Cler sur le marché, des investissements supplémentaires dans la numérisation et dans la marque Cler sont prévus. Pour l'exercice 2019, la banque table sur un bénéfice similaire à celui de l’année précédente.

Rapport semestriel 2019

 

Pour tout complément d'information:

Natalie Waltmann

Responsable Communication

Banque Cler SA, CEO office

Téléphone: +41 (0)61 286 26 03

E-mail: natalie.waltmann@cler.ch