Accesskeys

Communiqué de presse

La Banque Cler soutient le film sur le militant écologiste Bruno Manser

Bâle, 3 octobre 2019

Le week-end dernier, le film «Bruno Manser – La voix de la forêt tropicale» a inauguré le Zurich Film Festival. Bruno Manser a été l'un des militants les plus significatifs pour l'environnement dans les années 80 et 90. Le Suisse a rejoint la jungle de Bornéo en 1984 où il a rencontré la tribu nomade des Penan. Avec les Penan, B. Manser a lutté de nombreuses années contre le défrichage de la forêt tropicale. En 2000, il est porté disparu. À ce jour, personne ne sait ce qui lui est arrivé. Entretenant un lien étroit avec le Bâlois depuis longtemps, la Banque Cler a soutenu financièrement la production du film. À partir du 7 novembre 2019, le film sera projeté dans les salles suisses.

Banque de référence de Bruno Manser

Né et ayant grandi à Bâle, Bruno Manser détenait également une relation bancaire en Suisse. Il s'était montré très prudent dans le choix de sa banque attitrée. Il ne souhaitait en aucun cas être client d'un établissement finançant le déboisement illégal et recherchait un établissement adepte du développement durable. Et c'est tout naturellement qu'il s'est tourné vers la Banque Coop, aujourd'hui Banque Cler. Porté disparu en 2000, la banque a soutenu en 2004 la publication de son journal de bord et organisé notamment une exposition dans ses halls de guichet. Les carnets de voyage sont toujours entreposés dans le coffre-fort de la Banque Cler. Ils sont richement illustrés et comportent des reproductions sur la faune et sur la flore de même que sur la langue, la culture et le mode de vie des Penan. La réédition des quatre volumes peut être commandée auprès de merianverlag.ch/bank-cler.

D'après une histoire vraie

L'un des plus gros projets de film suisses raconte l'histoire vraie de Bruno Manser et de sa quête d'une existence en marge de la civilisation moderne. Quand il rencontre dans la jungle de Bornéo le peuple nomade des Penan, il «trouve chaussure à son pied». Trois ans plus tard le choc: des déforesteurs déboisent un vaste secteur dans l'une des forêts tropicales les plus anciennes, menaçant l'espace vital des Penan. B. Manser convainc un chef de lutter pour leur territoire. Ensemble ils bloquent les principales routes forestières, paralysant l'industrie du bois. 15 années durant, Bruno Manser s'est engagé contre la déforestation de la forêt tropicale. En 2000, il a disparu sans laisser de traces et a été déclaré comme tel en 2005.

Bruno Manser - symbole de la lutte contre la surexploitation de la nature.

Par son engagement infatigable, qui l'a aussi conduit à se confronter à ses limites physiques, B. Manser a été dans le monde un symbole de la lutte contre la surexploitation de la nature. La partie malaisienne de Borneo souffre largement de cela. Là-bas, presque 90% de la forêt tropicale ont été détruits, soit trois fois la surface de la Suisse, un drame, qui est restitué authentiquement dans le film et que tous les acteurs ont ressenti. Les Penan sont en outre incarnés par de vrais Penan, dont Bruno Manser a connu certains.

Le nouveau film consacré au militant écologique Bruno Manser sera projeté dans les salles suisses à partir du 7 novembre 2019. C'est le suisse Sven Schelker qui joue le rôle principal dans «Bruno Manser – La voix de la forêt tropicale». La Banque Cler l'a interviewé.

 

Pour tout complément d'information:

Natalie Waltmann

Responsable Communication

Banque Cler SA, CEO office

Téléphone: +41 (0)61 286 26 03

E-mail: natalie.waltmann@cler.ch