Accesskeys

Communiqué de presse

Les vacances à la neige plus chères en 2020

Bâle, 12 décembre 2019

Au début de l'année, nous avons analysé les prix pour la saison de ski 2019. Voici la nouvelle édition. Nous nous sommes penchés sur le prix de la saison de ski 2020 et avons fait la constatation que les vacances à la neige coûteraient en moyenne 6% de plus en 2020. Ces prix plus élevés sont dûs surtout à l'augmentation des prix de l'hébergement et des écoles de ski. La Banque Cler est secondée dans ses recherches par BAK Economics.

Des prix en hausse malgré la concurrence des destinations

Vacances à la plage à Dubai? Découverte de New York ou quand même des vacances à la neige en Suisse? Si on fait le calcul, on se rend rapidement compte que les coûts de ces différentes destinations ne sont pas si importants. Bien au contraire! On s'en tire parfois même mieux qu'en choisissant la Suisse. Aller faire du ski en Autriche, qui propose des offres attrayantes, revient moins cher que de rester en Suisse. La Suisse se retrouve ainsi de plus en plus sous pression comme zone de vacances pour les sports d'hiver. On pourrait du moins le penser. Ce qu'indique notre comparatif étonne d'autant plus: les vacances au ski en Suisse en 2020 sont en hausse de 6%. Il existe des tendances qui ont des incidences positives en planifiant suffisamment tôt ses vacances. Comme par exemple les prix dynamiques des forfaits de ski.

Voilà ce que nous avons comparé

Nous avons calculé ce que coûte une semaine de ski du 22 au 29 février 2020 dans divers domaines skiables suisses en réservant maintenant. La comparaison a été faite pour une famille avec deux enfants (7 et 10 ans) qui loue un appartement, pour un couple qui réserve un hôtel 4 étoiles et pour une colocation à trois pour des étudiants, qui louent également un appartement.

14 domaines skiables différents ont été sélectionnés: St-Moritz, Davos-Klosters, Flims-Laax-Falera et Arosa-Lenzerheide dans le sud-est de la Suisse; Andermatt-Sedrun et Engelberg-Titlis en Suisse centrale; Gstaad, la région de la Jungfrau et Adelboden-Lenk dans l'Oberland bernois; Zermatt, Aletsch Arena, Verbier et Saas-Fee en Valais et Airolo au Tessin.

Voilà comment nous avons comparé

Dans l'analyse, nous avons comparé les coûts pour une semaine de ski entre les différents lieux. Les coûts suivants ont été pris en compte: forfait de ski de 8 jours, 7 nuitées dans un appartement ou, pour le couple, à l'hôtel, la location de skis (chaussures et skis) de même que la taxe de séjour. Nous avons aussi intégré pour les familles cinq demi-journées d'école de ski pour les enfants. Nous n'avons pas pris en compte les coûts variables pour les repas, les loisirs et le trajet.

Prix dynamique des forfaits de ski – une tendance qui se généralise

Dès le début de l'année, nous avons constaté que les prix dynamiques des forfaits de ski étaient tendance. Ce qui est la norme depuis longtemps lors de la réservation d'un vol devient de plus en plus courant dans les domaines skiables: les forfaits de ski sont meilleur marché lorsqu'ils sont achetés longtemps à l'avance. La raison: le domaine skiable jouit d'une sécurité plus élevée de planification pour ses recettes. Malgré les prix dynamiques, le niveau de prix des forfaits de ski a augmenté de 5% de 2019 à 2020.

Forfaits de ski: moins chers à Airolo, Gstaad et Verbier

C'est Airolo qui affiche le meilleur prix concernant le tarif des forfaits de ski. Avec 268 CHF pour 8 jours, c'est là que skier revient le moins cher. Le skieur doit cependant se contenter de 30 kilomètres de pistes. Verbier et Gstaad occupe la deuxième et troisième place du podium avec 325 CHF et 392 CHF par adulte. Les domaines les plus onéreux sont Saas-Fee et Zermatt avec respectivement 487 CHF et 492 CHF. La différence de prix entre le forfait le moins cher et le plus cher dépasse donc 80%. En milieu de peloton on trouve la région de la Jungfrau, Aletsch Arena et Engelberg-Titlis (autour de 350 CHF). Une chose ressort clairement de ce comparatif: les domaines les plus renommés internationalement font payer un surcoût.

Les hébergements ont augmenté par rapport à l'année précédente

Les domaines skiables de notre comparatif se sont renchéris de 6,8% en un an. Cette hausse est probablement influencée par la demande en augmentation des nuitées en hiver en Suisse. La tendance de 2017 (+3%) et de 2018 (+4%) devrait se poursuivre. Zermatt mais aussi Verbier se situent au niveau de début 2019. Adelboden-Lenk, en revanche, est devenue nettement plus chère. Cela s'explique par le fait que la demande pour la semaine en question en 2020 est plus importante que pour la même semaine en 2019. Les prestataires privés Airbnb peuvent fausser les prix.

Importantes différences des prix et des prestations des écoles de ski

2 heures par jour, 4 heures par jour, avec ou sans garde des enfants aux heures de midi, etc.; la diversité des offres rend difficile la comparaison entre les écoles de ski. Plus pertinente est la comparaison avec l'année précédente: les prix des écoles de ski ont globalement augmenté de 14,3%! Ce qui ressort, c'est que la même offre coûte dans toutes les régions davantage que début 2019. En tête des augmentations de prix, on trouve Adelboden-Lenk avec +25,4% (2019: 378 CHF, 2020: 474 CHF) et Zermatt avec +23,8% (2019: 800 CHF, 2020: 990 CHF).

Fluctuation pour les locations de skis

Celui qui ne possède pas ses skis mais les loue paye en moyenne plus: hausse de 3,7% comparé à début 2019. Il existe cependant des différences selon les destinations. Alors que les prix ont baissé de 12,7% à Verbier, ils ont augmenté de 19,9% à Aletsch-Arena. Notre conseil: pour économiser de l'argent, mieux vaut louer ses skis dans un magasin de sport de son domicile.

Une planification bonne et globale s'avère avantageuse

Tenir compte des prix du forfait de ski a du sens pour une excursion journalière, ce qui n'est par contre pas le cas pour une semaine de vacances à la neige. C'est pourquoi nous avons analysé ci-après l'ensemble des prix pour une semaine de vacances. Fondamentalement il sera passionnant d'observer au cours des prochaines années l'évolution des prix dynamiques des forfaits de ski. Qui misera à l'avenir sur cette forme et qui s'en éloignera? Une chose est certaine: en réservant suffisamment tôt l'hébergement et le forfait de ski, on économise de l'argent. Et avec les prix dynamiques, le levier se renforce.

Voilà ce qu'on paye globalement

Famille: grand potentiel d'épargne pour l'hébergement

Environ 2 000 CHF de différence pour une semaine de ski entre les deux extrêmes. Pour les familles, Aletsch-Arena (3 207 CHF) et Airolo (3 598 CHF) sont les moins chères. Dans le cas d'Aletsch-Arena, en raison de villages proches comme Mörel ou Fiesch, où les appartements de vacances sont généralement meilleur marché. Celui qui y dort utilise le téléphérique pour parvenir au domaine skiable et économise ainsi pas mal d'argent. Les séjours les plus chers: Zermatt (5 258 CHF) et Verbier (5 379 CHF).

Couples: prix d'hôtel avec des différences de prix considérables

Les différences de prix sont encore plus importantes pour les couples que pour les familles, à savoir 2 660 CHF. Verbier est le plus cher (5 203 CHF), Airolo le plus économique (2 541 CHF), suivi par Engelberg-Titlis (3 162 CHF). C'est l'hôtel qui fait monter les prix. À Airolo, où on ne trouve qu'un hôtel 3 étoiles, une semaine coûte 1 205 CHF. Le deuxième meilleur marché est Engelberg-Titlis, où l'hôtel 4 étoiles coûte 1 905 CHF pour 7 jours. À Verbier (3 991 CHF), on paye deux fois plus cher qu'à Engelberg.

Collocation d'étudiants: les Grisons affichent le prix le plus élevé

Si on va avec deux amis étudiants passer une semaine de ski, c'est aussi Airolo qui est la moins chère (978 CHF), suivie de près par Aletsch-Arena (1 024 CHF), Engelberg-Titlis (1 090 CHF), Andermatt-Sedrun (1 108 CHF) et Adelboden-Lenk (1 122 CHF). Dans les Grisons on paye entre 1 335 CHF et 1 444 CHF. La colocation d'étudiants revient le plus cher à Gstaad (1 531 CHF).

 

Pour tout complément d'information:

Natalie Waltmann

Responsable Communication

Banque Cler SA, CEO office

Téléphone: +41 (0)61 286 26 03

E-mail: natalie.waltmann@cler.ch