Accesskeys

Il est temps de parler d’argent.

Prestations financières 2021 pour les femmes

De plus en plus de prestataires de services financiers proposent des produits spécialement destinés aux femmes. Cela peut être considéré comme une partie de l'évolution de solutions orientées vers les clients. Cette tendance recèle d'intéressantes questions comme par exemple: pourquoi les femmes ont-elles besoin ou veulent-elles des prestations de services financiers propres ou qu'est-ce qui différencie leur comportement par rapport à celui des hommes?

Erin B. Taylor (Canela Consulting) et Anette Broløs (Broløs Consult) se sont emparées de ces questions et leurs réponses ont été publiées dans le «Female Finance Report 2021» (n'existe qu'en anglais). La Banque Cler a soutenu financièrement la publication de ce rapport.

Les auteures enquêtent sur les caractéristiques de 102 organismes qui proposent dans le monde entier des prestations financières pour les femmes et les comparent avec des statistiques et rapports externes. Elles présentent un premier aperçu sur ces thèmes:

  • Comment ces organismes identifient et abordent-ils le marché?
  • Qu'est-ce qui caractérise les prestations qu'ils proposent?
  • Comment les femmes sont-elles représentées dans ces organismes?

Voilà les principaux enseignements qu'elles en ont tirés:

  • Du fait de leur poids économique croissant, le potentiel des femmes sur le marché en tant que clientes croît aussi. Cela conduit à un nouvel intérêt des prestataires de services financiers à proposer aux femmes des prestations de services taillées sur mesure.
  • Les auteures recensent une augmentation exponentielle des organismes qui proposent des prestations financières tournées vers les femmes. Presque toutes les initiatives émanent de la dernières décennie et 55% des cinq dernières années (2016-2020).
  • Elles trouvent des différences très marquées entre les prestations proposées dans les différentes régions (financement de start-up en Amérique du nord, investissements en Europe, gestion financière en Australie). Les données sont cependant trop limitées pour spéculer sur les raisons de cette situation.
  • La plupart des organismes qui ont une offre pour les femmes sont des entreprises commerciales. En font partie tant de nouvelles start-up que des instituts financiers ayant pignon sur rue.
  • Les auteures constatent que de nombreux prestataires proposent tant des prestations «traditionnelles» (épargne, investissement, crédits, etc.) que d'autres prestations qui s'adressent spécialement aux femmes (conseil, solutions à impact, formation, mentorat, réseaux). Elles relèvent aussi un nombre croissant de réseaux, associations et ONG qui proposent ces autres prestations. Cela reflète la demande plus importante de femmes pour de telles prestations comparé aux hommes.
  • La plupart des organismes qui se concentrent sur les femmes sont fondés et dirigés par des femmes. De nombreuses fondatrices ont une solide expérience dans le domaine des prestations financières. Elles en ont aussi dans l'entreprise et le conseil, moins dans la communication ou les technologies.

«La plupart des organismes qui se concentrent sur les femmes sont fondés et dirigés par des femmes.»
  • La diversité des sexes dans ces organismes est restreinte: la plupart ont une nette majorité de collaboratrices à tous les niveaux. Il est à espérer que cela change au fur et à mesure que ces organismes grandiront.
  • Comme dans le dernier rapport des auteures, concernant la mise à disposition de prestations de service adaptées aux femmes, il n'est pas que question d'améliorer les messages ou la proposition de services autour des offres actuelles. La majorité des organismes sondées a conçu dès le début ses prestations de services pour les femmes.
  • Les auteures lient ce constat aux valeurs de l'entreprise. Elles constatent que les valeurs des organismes ciblant les femmes se distinguent de ceux qui ne ciblent pas en fonction du sexe. Ces derniers tendent à se concentrer sur le «rapport prix/prestations» alors que ceux ciblant les femmes se concentrent sur la culture, la compétence, la créativité et la liberté.
  • Cette différence est importante car des enquêtes montrent que la communication avec les femmes est une possibilité (mais pas la seule) de faire émerger des prestations de services pertinentes pour elles.
À la fin de ce rapport, les auteurs donnent des recommandations sur la recherche à venir et sur la manière pour les prestataires de services financiers d'aborder le marché féminin.

By Erin B. Taylor and Anette Broløs (2021) for EWPN, Keen Innovation and Bank Cler