Accesskeys

Il est temps de parler d’argent.

Il est temps d'entreprendre quelque chose contre le changement climatique – également en matière de placement

Les conséquences du changement climatique nous concernent tous. Également en matière d'investissements, les risques liés au changement climatique et le développement durable sont de plus en plus pris en charge. Car il est temps d'agir. Également en ce qui concerne les placements.

Dès 2018, le GIEC (Conseil mondial de l'ONU pour le climat) a présenté dans un rapport spécial la radicalité que devrait avoir le changement en cas d'utilisation de sources d'énergies primaires afin d'endiguer le réchauffement climatique global à environ 1,5 degré. Le rapport montre qu'un réchauffement de la terre de 0,5 degré supplémentaire à globalement 1,5 degré d'ici à 2040 n'est plus évitable. Ce qui n'a pas été compris politiquement jusqu'à présent ou qui a été souvent tu, est le résultat décourageant du consensus scientifique: une réduction significative de l'émission globale de CO2 peut au mieux repousser le changement climatique, mais pas l'endiguer. Même la division par deux de l'émission globale de CO2 n'est pas une solution.

Le défi du changement climatique est à relever d'urgence

Seule une transition rapide vers un approvisionnement en énergie totalement décarbonée peut stopper le réchauffement de la terre. Car la concentration en CO2 dans l'atmosphère continue aussi à augmenter lorsque l'émission de CO2 diminue. Chaque gramme de CO2 émis demeure très longtemps (des siècles) dans notre atmosphère. La concentration atmosphérique en CO2 progresse ainsi même si l'émission annuelle était divisée par deux dans le monde entier. La conséquence de la concentration en hausse de CO2 et du réchauffement global du climat est déterminé par des modèles empiriques du climat et peut être mesurée de manière saisissante.

Investir judicieusement son argent: le souhait d'investir durablement augmente

La tendance de prendre de plus en plus conscience de l'essentiel, également concernant ses propres finances, augmente. Parallèlement grandit aussi le souhait de placements durables: en Suisse, les placements durables sont de plus demandés. L'intérêt progresse particulièrement de la part des investisseurs institutionnels. Le capital investi durablement explose, même si la part par rapport au total des placements en capitaux reste faible. En tant qu'investisseur il faut comprendre comment fonctionne l'investissement visant un développement durable. Il n'existe pas une définition unique, ouvrant les portes à diverses approches. Cela va d'une notion peu contraignante à la notion la plus stricte de développement durable. Usuellement, au minimum le concept générique ESG (environnement, social, governance) se retrouve dans le développement durable.

Nous recommandons fondamentalement de choisir une stratégie de placement durable.
Stefan Kunzmann, responsable Investment research & advisory Banque Cler
Trois façons classiques de sélectionner des titres durables
  1. La procédure dite par exclusion représente l'approche la plus stricte. Non seulement des entreprises individuelles en sont exclues, mais aussi des branches entières dont les secteurs d'activité ne concordent pas avec certaines valeurs morales (comme l'alcool, le tabac, les jeux de hasard) ou des normes (comme les droits de l'homme ou la protection de l'environnement).
  2. Une autre approche est de sélectionner les leaders d'une branche. Elle se fonde sur une sélection positive. Il est investi dans des entreprises qui, au sein de leur branche, fournissent de meilleures performances, sur la base de critères écologiques et de gouvernance, que leurs concurrents.
  3. La gestion active des participations qui visent à exercer ses droits de propriétaire à titre d'actionnaire, afin de rechercher le dialogue avec la direction de l'entreprise et entraîner ainsi des changements. Cette procédure est à l'opposé de l'idée des deux approches précédentes pour lesquelles les investisseurs «votent avec leurs pieds» et vendent ou évitent simplement des actions d'entreprises ayant des pratiques contestables.
Et comment procède-t-on à la Banque Cler?

Pour les placements durables, nous combinons l'approche du leader de la branche et la procédure par exclusion. L'univers de placement se voit ainsi fortement limité. Dans le cadre de l'indice suisse des actions SPI, moins de 30% des actions qui le composent peuvent faire l'objet d'un investissement. Si on investit sur la base de l'univers durable, des écarts de performance existent forcément par rapport au marché suisse des actions pris dans son ensemble. L'évolution de la valeur est toutefois comparable avec celle des placements traditionnels et affiche souvent une performance légèrement meilleure.

Investir pour un développememnt durable est aussi valable à long terme

De nombreuses enquêtes montrent qu'à long terme les placements durables n'impactent pas le rendement: la comparaison sur de longues années de l'indice standard MSCI World avec son pendant durable, le MSCI World SRI, met en évidence que la variante durable a évolué en matière de performance aussi bien voire mieux (cf. graphique). Cela montre aussi notre expérience des années passées: ainsi, par exemple, la «Solution de placement Durable» 2018 a même eu des résultats légèrement meilleurs que la Solution de placement traditionnelle. En 2019, les investisseurs ayant choisi la stratégie «Durable Équilibré» ont réalisé un rendement global de 13,7%.

Investir durablement comme norme: sans frais supplémentaire

Par principe, nous recommandons à notre clientèle de choisir une stratégie de placement durable. Malgré la charge plus importante pour sélectionner et rechercher, nous les proposons en outre sans frais supplémentaires. Parallèlement à nos possibilités de placements durables – le «Mandat de gestion de fortune» et la «Solution de placement» –, nous proposons aussi le fonds d'actions suisses durable «BKB Sustainable – Equities Switzerland». Ce fonds a été rendu accessible à tous les investisseurs après de bonnes expériences avec ce produit dans le domaine institutionnel. Il offre à tous ceux qui veulent investir de manière diversifiée dans des actions suisses durables une autre possibilité de placement durable attrayante.

Pour les placements durables, outre les aspects écologiques et sociaux, des principes de bonnes gestions d'entreprise sont aussi intégrés dans le processus de placement. Pour cela, nous nous appuyons sur des arguments de capacité et des données claires. Le simple repli sur des positions idéologiques fondamentales n'est pas ce qui motive notre processus de placement. Les clients ont généralement le choix de mettre en œuvre de façon illimitée leur stratégie de placement.

Investir dans le développement durable – vous aussi?

Si vous vous posez aussi la question d'investir durablement votre capital, étudiez ce qui suit:

Si vous avez des questions sur notre processus de placement, nous vous répondons volontiers.

Demander un conseil