Accesskeys

Hidden Category

Ne remettez pas la prévoyance à plus tard!

Le vieillissement de la population, le recul de la natalité et l’endettement croissant de l’État mettent à mal notre système de prévoyance étatique, professionnel et privé. Thierry Jaquier, responsable de la zone de marché Genève de la Banque Cler, explique pourquoi il faut se soucier le plus rapidement possible de sa prévoyance.

Prévoyance: les raisons de son importance

Les uns s'en préoccupent plus tôt que d'autres. Mais il est une certitude incontournable: la prévoyance nous concerne tous! Prévoir c'est oser un regard lucide sur son futur, énoncer des souhaits et trouver les clés de leur financement. Certains réfléchissent p. ex. à la quantité et à la durée du travail. À quoi ressemblera l'existence à la retraite? Quels objectifs concrétiser à la retraite? La prévoyance signifie également réfléchir sur la manière de les financer et comment se constituer un 3e pilier consistant.

Pourquoi la prévoyance privée est-elle si importante?

La prévoyance-vieillesse étatique est malmenée depuis des années. L'être humain vit de plus en plus longtemps, ce qui d'ailleurs est positif en soi. Mais cette longévité a un coût. Dans le même temps, le nombre de naissances – et donc de personnes qui subviendront à l’avenir à nos besoins – est en baisse. Le fossé entre dépenses et recettes se creuse, tant pour l’AVS (1er pilier) que pour les caisses de pension (2e pilier). Des réformes drastiques sont inévitables. La crise du Covid-19 aggrave encore la situation.

Quel est le lien entre le coronavirus et la prévoyance?

La pandémie fait exploser la dette publique et accentue la pression aux coupes dans les prestations sociales, y compris en Suisse. Les programmes de relance conjoncturelle font exploser les dépenses publiques tandis que simultanément les recettes fiscales diminuent drastiquement. Nous devrons à l'avenir nous responsabiliser davantage afin de consolider notre propre prévoyance. C'est pourquoi nous recommandons à tous de planifier suffisamment tôt leur avenir financier et de cotiser à la prévoyance privée.

Quand faut-il commencer?

Le plus tôt est le mieux. Je suis bien conscient que la prévoyance privée est un concept abstrait pour certains, notamment pour les jeunes qui ont d’autres préoccupations. Il ne faut pas oublier non plus que dans le cadre de l’accession à la propriété, on peut utiliser ses avoirs du 3e pilier pour procéder à des amortissements indirects.

Vaut-il la peine de s’en soucier, même trop tard?

Oui, mais l’on dispose de moins d’options et l’on n’a plus le temps de combler certaines lacunes financières. On regrette alors de ne pas avoir agi plus tôt. En outre, l’aspect fiscal n’est pas négligé: il est possible de déduire de son revenu imposable les versements dans le 3e pilier. Au fil des années, on économise ainsi une somme importante, qui nous aurait très vite manqué une fois à la retraite.

Que conseillez-vous aux clients?

De ne pas attendre pour se constituer un capital en vue de la retraite, même si l’on ne peut verser qu’un faible montant chaque mois. Il est aussi possible d’investir dans des fonds de placement afin de faire davantage fructifier son capital de prévoyance. A long terme, les titres peuvent dégager des rendements plus élevés que les intérêts d’un compte 3a classique.

Pour qui l'épargne en titres peut-elle constituer une option?

Chacun peut miser sur les titres dans le cadre de sa prévoyance. On peut obtenir des rendements plus élevés et compenser les contre-performances provisoires. A la Banque Cler, nous proposons différentes stratégies en fonction de la propension et de la capacité de chacun à prendre des risques. Nous en discutons dans le cadre d’un entretien personnel. Les clients qui optent pour nos fonds de placement axés sur un développement durable se préoccupent non seulement de leur propre avenir, mais également de celui des générations futures.

Épargnez dès maintenant pour votre prévoyance! Ici, vous trouverez la solution qui vous convient.

Demander un conseil

Thierry Jaquier

Responsable zone de marché Genève

Ces données revêtent uniquement une visée publicitaire. Pour les fonds de prévoyance mentionnés, nous renvoyons au prospectus et le document d’information clé pour l’investisseur. Vous pouvez vous les procurer gratuitement sur notre site internet sous cler.ch de même que sous forme papier dans toutes les succursales de la Banque Cler, auprès de la direction du fonds ou de la banque dépositaire.