Accesskeys

Placements et prévoyance

Placements: un complément utile pour les épargnants

Les Suisses font plutôt preuve de scepticisme vis-à-vis des placements. Nous avons demandé à notre responsable de la succursale Claudio Dello Preite comment il réagit aux réserves fréquemment avancées par les clients en matière de placement.

Placer de lʼargent ne me concerne pas, cʼest réservé aux riches.

Jʼentends souvent cette phrase, mais ces temps sont révolus. En effet, il existe aujourd ʼhui de nombreuses possibilités dʼinvestir sans ou peu de capital de départ. Avec lʼépargne en fonds, vous vous constituez une fortune sur le long terme, de façon souple et à votre rythme. Avec notre Solution de placement, vous bénéficiez dès 1 CHF des avantages dʼune gestion de fortune professionnelle. Et avec lʼEparinvest Plus, vous combinez épargne et placement de façon optimale.

Vous voyez, il nʼy a pas besoin dʼêtre riche pour agir judicieusement avec son argent.

Pour en savoir plus

Je ne mʼintéresse pas à la bourse et nʼy entends pas grand chose en matière de placement.

Ce nʼest pas indispensable! Il existe pour cela des spécialistes qui, chaque jour, observent les bourses et analysent les données économiques afin dʼen tirer des conclusions et de faire des recommandations fondées. Nous vous conseillons et vous montrons les opportunités et risques avant que vous ne décidiez dʼinvestir.

Nous proposons à chaque client le soutien quʼil désire: de lʼoffre clé en main (nous définissons au départ ensemble lʼobjectif et les lignes directrices puis nos spécialistes lʼappliquent) jusquʼà lʼoffre Do it your-self (le client gère ses placements en totale autonomie).

Dans mon métier, jʼexpérimente chaque jour la diversité des besoins et suis heureux de pouvoir proposer précisément à chaque client lʼassistance dont il a besoin.

Pour en savoir plus

Jʼai peur de perdre de lʼargent.

Cela se comprend. Mais il important dʼévaluer rationnellement ce risque de perte. Un regard en arrière peut aider: depuis 1926, la personne qui aurait investi en début dʼannée en actions suisses et les aurait conservé pendant 10 ans, nʼaurait jamais perdu dʼargent, à lʼexception des années 1929-1931, période de la grande crise économique mondiale. Pour toutes les autres périodes de 10 ans, les gains ont toujours plus que compensé les pertes.

En dépit de ces statistiques, lorsquʼon place de lʼargent, il est possible de le perdre. Et si cela empêche quelquʼun de dormir, alors un compte dʼépargne constitue la solution idoine. Je pense cependant que cette décision nʼest à prendre quʼune fois bien informé. Une de mes tâches, lors des entretiens avec les clients, est de trouver ensemble la bonne solution pour chacun qui lʼaide à remplir au mieux ses objectifs.

Pour en savoir plus