Accesskeys

Anniversaire Banque Cler

Que signifie le télétravail pour les investisseurs?

La crise du COVID-19 impacte notre société et le mondedu travail. Non sans surprise, le télétravail est rapidement devenu pourbeaucoup une nouvelle normalité. Cela influe sur de nombreux secteurséconomiques, tout particulièrement technologique, énergétique ainsi que sur lamobilité. L'immobilier, à son tour, laisse apparaître de nouvelles tendances.Nous vous expliquons ci-après ce que cela signifie pour vos placements. 

Le confinement a éclairé les employeurs et employés sur une évidence: le télétravail fonctionne! L’économiste Michael Beckmann de l'Université de Bâle y voit ses convictions confirmées: la productivité en télétravail ne diminue pas par rapport au bureau. Nombre d’entreprises et de supérieurs hiérarchiques encore sceptiques il y a quelques mois ont été convaincus de ses avantages.

Le télétravail a réalisé un bond en avant

La tendance du travail à domicile s'impose peu à peu. Tandis que Roche fait actuellement ériger un second gratte-ciel comptant 2400 postes de travail à Bâle, Jes Staley, directeur de la banque britannique Barclays, n’imagine plus rassembler des milliers de personnes dans un même bâtiment.

Les entreprises emblématiques en matière de télétravail sont les gagnants de la crise: à l’issue de celle-ci, Twitter et Google ont laissé à leurs employés la possibilité de choisir entre télétravail ou retour au bureau. Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, prédit qu'un employé sur deux travaillera hors des bureaux d’ici dix ans.


Le «secteur informatique compte parmi les gagnants.»
Hans Peter Schmidlin, responsable Investment advisory
Dans la situation actuelle, rien d’étonnant à ce que l'industrie informatique avec ses offres en ligne et de télétravail fasse également partie des gagnants. L’entreprise américaine Zoom Video Communications a tout particulièrement profité de la crise: son logiciel de visioconférence Zoom s’est rapidement forgé une place dans tous les menus d’accueil. Que ce soit pour des appels personnels ou professionnels, tout le monde a opté pour cette solution. Au premier semestre 2020, l’entreprise a triplé sa valeur marchande, passant de 20 milliards d’USD à plus de 60 milliards.

Le télétravail se développe à la «vitesse du son» et ne devrait pas disparaître de sitôt. Les postes virtuels pourraient fleurir plus rapidement que prévu. De nouvelles plate-formes remédient aux inconvénients actuels du travail à domicile et favorisent un contact personnel et social, l’échange d’idées créatives et la consolidation de la culture d’entreprise.

Travailler de chez soi, qui plus est de manière productive, contribue de surcroît à faire diminuer le nombre de déplacements d'affaires. Nombreux sont ceux qui ont constaté que les visioconférences fonctionnent. Nous pouvons par conséquent tirer de riches enseignements du fait que la capitalisation boursière de l’entreprise ait dépassé en juin celle des six plus grandes compagnies aériennes au monde cumulées (fig.).

Comparaison de la capitalisation boursière des entreprises

Source: Banque Cler, Bloomberg
Nous ne pensons pas que le nombre de voyages reviendra à son niveau pré-Covid19. Le phénomène affecte l’ensemble des entreprises du secteur du voyage et du tourisme, ce qui a également une incidence sur celui de l’énergie, notamment le marché des énergies fossiles. La demande n'atteindra pas de sitôt le niveau d'avant la crise.

Incidences sur le marché de l’immobilier et les télécommunications

L’expérience positive du télétravail pourrait avoir des répercussions sur la demande de bureaux, c'est du moins l'avis des experts de l'immobilier. La situation en matière de logements pourrait elle aussi évoluer: la proximité avec le lieu de travail ne constituant plus nécessairement un critère important, les biens situés dans des zones rurales pourraient bénéficier d’un regain d’intérêt.

Les télécommunications gagneront donc encore en importance. En effet, la communication par vidéo en relation avec le télétravail nécessite une large bande passante.

Les grands bouleversements et les sursauts d’innovation de l’Histoire se sont souvent produits en temps de crise, notamment au cours du dernier siècle. Sous cet angle, la crise actuelle offre aussi de nouvelles opportunités aux investisseurs.


Les secteurs gagnants et perdants pour les investisseurs

Top Flop
  • Technologie: IT, en ligne, bureaux virtuels
  • Télécommunication
  • Immobilier dans les zones rurales
  • Mobilité: voyages, tourisme
  • Énergies fossiles
  • Surfaces de bureaux