Accesskeys

Il est temps de parler d’argent.

Des vacances au ski moins chères en Suisse en raison de la pandémie

Depuis 2019, la Banque Cler analyse les prix de la saison de ski en Suisse avec le concours de BAK Economics. Les conclusions montrent les zones concernées par l’évolution des prix en 2022 ainsi que l’ampleur de celle-ci par rapport à la période qui a précédé la pandémie (2020).

L'essentiel en bref

  • En 2022, les prix pour une semaine au ski ont diminué dans quasiment toutes les régions de 3% en moyenne par rapport à la saison 2020, avant la pandémie de coronavirus.
  • Les baisses les plus significatives concernent le domaine skiable grison de Flims-Laax-Falera (-8,1%) et celui d’Andermatt-Sedrun (-6,3%). À Saas-Fee, les tarifs ont même chuté de 9,4%.
  • En 2022, Zermatt, Verbier et Saint-Moritz sont les domaines skiables les plus onéreux: pour une semaine, il faut dépenser une somme environ 69% plus élevée que dans les régions les moins chères (Airolo, Aletsch-Arena et Engelberg-Titlis).
  • Dans les domaines skiables les plus chers, une semaine au ski en famille coûte plus de 5000 CHF cet hiver: 5240 CHF à Zermatt , 5168 CHF à Verbier et 5113 CHF à Saint-Moritz.
  • En matière d’hébergement, les différences de tarifs sont colossales: selon la destination choisie en 2022, le prix peut varier jusqu’à 100%.
  • Par rapport à la période d’avant-pandémie (2020), les prix des forfaits de ski ont augmenté de 1,5%, et même de 48% tous segments de clientèle confondus à Verbier.

Combien coûte une semaine au ski en 2022 (19 au 26 février) en Suisse? Quelle comparaison effectuer avec l’hiver qui a précédé la pandémie (semaine au ski du 22 au 29 février 2020)? Notre analyse portant sur une semaine de vacances (forfait de ski de 8 jours, 7 nuitées) dans quatorze domaines skiables suisses illustre l’évolution des prix pour une famille avec deux enfants, pour un couple et pour des étudiants. Les détails figurent à la fin de ce communiqué de presse.

Une baisse globale des prix de 3% entre 2020 et 2022

Si l’on compare les évolutions des prix dans chaque domaine skiable, toutes tarifications et tous segments de clientèle confondus, il en ressort que les prix ont diminué de 3% en moyenne entre 2020 et 2022.

  • Les baisses de prix les plus significatives comparé à 2020 concernent le domaine skiable grison de Flims-Laax-Falera (-8,1%) et celui d’Andermatt-Sedrun (-6,3%). À Saas-Fee, les tarifs ont même dégringolé de 9,4%.
  • Quatre des quatorze domaines enregistrent une hausse du coût total d’un séjour au ski: Verbier (+0,8%), Saint-Moritz (+1,8%), Zermatt (+2,6%) et Airolo (+3,8%).

Airolo, Aletsch-Arena et Engelberg-Titlis: les moins chers en 2022

Peu importe le segment de clientèle (familles de quatre personnes, couples, étudiants), Aletsch-Arena, Engelberg-Titlis et Airolo affichent les prix les plus bas en 2022. Une famille devra débourser 3428 CHF à Aletsch-Arena, 3532 CHF à Engelberg-Titlis et 3767 CHF à Airolo. Un couple pourra passer des vacances à moindres frais à Airolo (2740 CHF), à Aletsch-Arena (3113 CHF) ou à Engelberg-Titlis (3423 CHF). Pour les étudiants également, Airolo propose les prix les plus bas (878 CHF), talonné par Engelberg-Titlis (917 CHF) et Adelboden (1070 CHF), qui pratique des tarifs avoisinant ceux d’Aletsch-Arena (1077 CHF).

Plus de 5000 CHF pour une semaine au ski en famille dans les domaines skiables les plus chers

Sur le podium des domaines skiables les plus onéreux, nous trouvons Zermatt, Verbier et Saint-Moritz. Là-bas, une famille devra dépenser plus de 5000 CHF pour une semaine au ski (5240 CHF à Zermatt, 5168 CHF à Verbier et 5113 CHF à Saint-Moritz). Pour les couples, Verbier est la solution la plus chère (5399 CHF), suivie de Gstaad (4807 CHF) et de Zermatt (4645 CHF). En ce qui concerne les étudiants, Andermatt pratique les tarifs les plus élevés (1495 CHF), tandis que Verbier (1465 CHF) et Saint-Moritz (1390 CHF) arrivent en deuxième et troisième places.

Les prix de l’hébergement soumis à de fortes fluctuations

Dans tous les domaines skiables, l’hébergement a vu ses prix diminuer de 4,8% en moyenne par rapport à la période d’avant-pandémie, mais on constate de fortes fluctuations. Ainsi, dans certaines zones, les tarifs ont augmenté dans un segment de clientèle donné entre 2020 et 2022, tandis qu’ils ont baissé dans un autre. Le domaine skiable d’Andermatt-Sedrun enregistre d’ailleurs les variations les plus impressionnantes: alors que les tarifs pour les étudiants ont grimpé de 48,2%, les familles de quatre personnes paient désormais 23,5% de moins qu’il y a deux ans.

En parallèle, les frais d’hébergement changent du tout au tout d’un domaine à l’autre: selon la destination choisie en 2022, le prix peut varier jusqu’à 100%.

  • Dans ce contexte, une famille de quatre personnes peut économiser près de 1000 CHF en renonçant par exemple à un séjour coûtant plus de 2400 CHF à Arosa-Lenzerheide ou à Zermatt pour passer ses vacances à Airolo ou Aletsch-Arena pour environ 1350 CHF.
  • Au même titre que les familles, le segment des couples est fortement pénalisé par ces fortes disparités de prix: entre l’offre la moins chère à Airolo (1422 CHF) et la plus coûteuse à Verbier (3853 CHF), la différence dépasse même les 2400 CHF pour une semaine.
  • Enfin, les étudiants devront compter 373 CHF pour une semaine à Engelberg-Titlis contre 834 CHF à Arosa-Lenzerheide.

Des prix au plus haut pour les forfaits durant les vacances d’hiver

En Suisse, les domaines skiables misent de plus en plus sur des prix dynamiques pour leurs forfaits. La période choisie pour la présente analyse (19 au 26 février 2022) est d’ailleurs particulièrement prisée. Par rapport à la période d’avant-pandémie (2020), les prix des forfaits de ski ont augmenté de 1,5%,

  • Les familles de quatre personnes sont les premières concernées: dans ce segment de clientèle, les prix ont grimpé de 2,8% par rapport à 2020, principalement en raison de la hausse des tarifs pour les forfaits enfants dans de nombreuses régions.
  • À Verbier, on enregistre un renchérissement de 48% tous segments confondus en 2022.
  • À Flims-Laax-Falera, en revanche, l’ensemble de la clientèle bénéficie d’une baisse des prix de 17,4% par rapport à 2020.
  • Pour les étudiants, l’évolution la plus nette s’observe dans les domaines d’Andermatt-Sedrun et de Flims-Laax-Falera: en 2020, le premier leur proposait un forfait de ski à 344 CHF, puis à 424 CHF deux ans plus tard, soit une hausse de 23%. À l’inverse, Flims-Laax-Falera a vu ses prix passer de 454 CHF à 375 CHF entre 2020 et 2022 pour ce segment, ce qui représente une baisse de 17,4%.

Écoles de ski: une moyenne plus abordable malgré la hausse dans certains domaines

Par rapport à la période d’avant-pandémie, les tarifs des écoles de ski ont chuté de 3,3% en moyenne: par exemple, à Andermatt-Sedrun, une famille qui payait 521 CHF pour ses deux enfants en 2020 ne dépensera plus que 396 CHF en 2022, soit une économie de 24%. À Saint-Moritz, en revanche, les prix ont augmenté de 8,9% en deux ans, de 760 CHF à 828 CHF. Zermatt reste le domaine skiable le plus coûteux en la matière avec 1030 CHF en 2022, les tarifs de l’école de ski ayant encore grimpé de 4% depuis 2020 (990 CHF).

Détails relatifs à l’analyse

Combien coûte une semaine au ski du 19 au 26 février 2022 dans différents domaines skiables de Suisse? Afin de répondre à cette question, nous avons passé au crible les offres disponibles en novembre 2021 et les avons comparées avec celles qui étaient proposées avant le début de la pandémie (vacances d’hiver du 22 au 29 février 2020, collecte des données en novembre 2019).

14 domaines skiables différents ont été sélectionnés: St-Moritz, Davos-Klosters, Flims-Laax-Falera et Arosa-Lenzerheide dans le sud-est de la Suisse; Andermatt-Sedrun et Engelberg-Titlis en Suisse centrale; Gstaad, la région de la Jungfrau et Adelboden-Lenk dans l’Oberland bernois; Zermatt, Aletsch-Arena, Verbier et Saas-Fee en Valais et Airolo au Tessin.

Nous avons comparé les prix pour une semaine de ski proposés par ces différents sites en prenant en compte les éléments tarifaires suivants dans le calcul: forfait de ski de 8 jours, 7 nuitées dans un appartement ou, pour le segment de clientèle «Couples», à l’hôtel, location d’équipement (chaussures et skis) et taxe de séjour. Dans le cas des familles, nous avons aussi intégré 5 demi-journées d’école de ski pour les enfants. Nous n’avons pas pris en compte les coûts variables pour les repas, les loisirs et le trajet.

La comparaison a été faite dans les cas d’une famille avec deux enfants (7 et 10 ans) qui loue un appartement via la plateforme Airbnb, d’un couple qui réserve un hôtel 4 étoiles et d’une colocation de trois étudiants qui louent également un appartement.