Accesskeys

Il est temps de parler d’argent.

«Die Station» – embarquement

Pour un voyage de découverte culinaire et culturelle à la pause de midi, après une journée de travail ou sur un coup de tête, rendez-vous dans notre siège principal de Bâle. Depuis la rénovation du hall clients, le lieu propose une expérience inédite, axée sur une offre gastronomique.

Grâce à son offre comme à son espace partagé avec la Banque Cler, le salon-bar «Die Station» dépasse les frontières culinaires et élargit les horizons. «Je me réjouis de la confiance que m’a accordée la Banque Cler pour faire entrer la gastronomie dans le hall d’accueil et en faire un lieu de rencontre apprécié non seulement de la clientèle, mais aussi des curieux et des gourmets», se félicite le gérant Tom Wiederkehr. Le gastronome, food blogger et testeur de restaurants a en effet su convaincre l’établissement grâce à son concept innovant.

Au menu, découverte de plats locaux et internationaux. Les destinations culinaires sont régulièrement renouvelées: spécialités scandinaves pour les fans de cuisine nordique, inspirations des trendsetters gastronomiques de Tel Aviv, poke bowls issus de la fusion des influences japonaise et ouest américaine, délices des côtes méditerranéennes, sans oublier les saucisses et le fromage suisses ainsi que les recettes ,végétariennes de la région. Ici, on conjugue nouveauté et tradition dans des mets toujours fraîchement préparés avec des ingrédients souvent locaux et produits de façon durable.

Quel est, à ce jour, le plat dont tu raffoles par-dessus tout?

En fait, je suis moi-même un «Real Omnivore». Il n’y a rien que je n’aime pas ou, du moins, que je ne goûte pas. Je n’ai donc pas vraiment de plat préféré. Pour moi, l’important est qu’un mets ait été préparé avec engagement et savoir-faire. Et il n’y a rien de pire que la banalité.

Pourquoi avoir choisi du café japonais?

Les maîtres torréfacteurs japonais accordent une valeur toute particulière à la torréfaction lente et minutieuse de leurs grains. À «Die Station», en plus de la classique machine à expresso, on utilise aussi la technique du filtre ou du café infusé à froid.

Qu’est-ce qu’il faut absolument tester à «Die Station»?

Comme nous changeons nos destinations culinaires tous les quinze jours, il y a toujours de nouvelles choses à découvrir. Nous avons créé beaucoup de nouveaux produits pour le bar à matcha: chocolat, cookies, cake... À essayer!

Est-il possible pour une personne extérieure de louer le lieu pour 120 convives?

Bien sûr! Nous avons regroupé de nombreuses idées: à «Die Station», vous pouvez par exemple organiser une fête mexicaine ou une soirée scandinave.

Station Trinquer

Étancher sa soif, oui, mais pas n’importe comment! Baur au Lac Vins propose des vins du Vieux Continent, la bière Grimbergen fleure bon le royaume de Belgique, le café UESHIMA met à l’honneur les rituels japonais et les entrepôts de la London Tea Company fournissent des thés du monde entier. Attraction principale du salon-bar, le premier bar à matcha de Bâle permet de siroter des boissons saines toute la journée.

Savourer

Celles et ceux qui n’ont pas envie de cuisiner après l’apéritif peuvent se sustenter grâce à une sélection de pâtes préparées minute.

Se détendre

Le midi, tous les plats sont servis dans des barquettes et bols très pratiques.

S’évader

Le soir, «Die Station» se transforme en lieu de rencontre, où l’on peut déguster des vins suisses et européens ainsi que des bières et des breuvages du monde entier. Des spécialités locales et internationales complètent la carte des boissons.

(Se) faire plaisir

À quelques pas, le «Depot» est le lieu idéal pour trouver des cadeaux. Petite mais élégante, la boutique propose des gourmandises raffinées que l’on peut également déguster à «Die Station».

Tendances culinaires

Pour Tom Wiederkehr, ces tendances culinaires sont plus qu’un simple effet de mode. Ils’en est inspiré pour son offre:

Zero Waste
Ne pas produire de déchets est un critère important, surtout lors de la pause de midi. Comme il faut aller vite, on privilégie souvent les aliments préemballés. À «Die Station», nous proposons des récipients réutilisables pour lutter contre ce gaspillage.

Local Exotics
On part d’aliments locaux pour créer des recettes exotiques. Les confinements ont non seulement réaffirmé la nécessité de se tourner vers la production locale, mais ont aussi attisé notre envie d’ailleurs et de délices exotiques. La tendance Local Exotics propose une solution à ce paradoxe. À «Die Station», Tom Wiederkehr fait appel à des fournisseurs locaux et nationaux, comme la London Tea Company, la confiserie Brändli, la boucherie Jenzer et Baur au Lac Vins de Zurich ou encore Wilde 13 avec ses spécialités de gibiers des Grisons.

Real Omnivore
La clientèle ne se préoccupe plus seulement de privilégier une alimentation saine, mais aussi une culture gastronomique responsable. Elle se tourne vers des aliments frais et sains, gourmands et respectueux de l’environnement, et présentant un rapport qualitéprix intéressant. «Die Station» veille tout particulièrement à répondre à ces exigences.


Die Station
Aeschenplatz 3
4053 Bâle
www.diestation.ch
speisewagen@diestation.ch
Horaires d’ouverture:
Du Lundi au mercredi: de 7h à 18h
Jeudi et vendredi: de 7h à 20h
Samedi: de 9h à 17h
Dimanche: pas de service