Accesskeys

Il est temps de parler d’argent.

Nicola Blum, nouveau membre du Comité pour un développement durable

Dans la foulée de son élection au Conseil d'État du canton de Bâle-Ville, Beat Jans a annoncé sa démission du Comité pour un développement durable. Nicola Blum a été nommée pour lui succéder.

Après ses études en génie mécanique et gestion des technologies à l'EPF de Zurich, elle a obtenu un doctorat, spécialité Développement durable et technologie. Nicola Blum a ensuite été membre durant plusieurs années de la Direction générale d'Impact Hub Zurich. Aujourd'hui, elle est chercheuse et enseignante à l'EPF de Zurich, tout particulièrement dans le domaine de l'économie circulaire.

En tant que chercheuse, tu te consacres prioritairement à l'économie circulaire. Quels rôles jouent les banques en la matière et que peuvent apporter la BKB et la Banque Cler dans ce domaine?

Pour les entreprises proposant des produits et services recyclables, le financement constitue tout particulièrement un casse-tête. Notamment parce que les modèles et horizons de financement sont souvent à plus long terme, à l'instar de l'exemple ci-après. Une société, qui à ce jour vendait des cuisines, opte pour un modèle de services: le client loue la cuisine, cette dernière restant la propriété de la société. La cuisine devient alors recyclable. Si le passage à un tel modèle est porteur de sens sous l'angle écologique et économique, il modifie toutefois les exigences en matière de solutions de financement.

Les hypothèques contractées pour les transformations peuvent également contribuer à promouvoir l'économie circulaire. Construire ou transformer avec des matériaux provenant de maisons démolies apparaît plus avisé qu'avec des matériaux neufs. Ce type de construction requiert des investissements plus importants, tout particulièrement dans les phases initiales du projet. Si les coûts totaux sont équivalents ou seulement légèrement plus élevés que ceux des nouvelles constructions traditionnelles, ils sont cependant dus plus précocement. Cet aspect est susceptible d'influer sur l'appréciation des risques ainsi que l'octroi d'hypothèques.

Je suis persuadée qu'à travers leurs décisions concernant les entreprises ou les produits financiers dans lesquels investir et les solutions financières à proposer à leurs clients, les banques peuvent faire évoluer notre système économique vers davantage de progrès.

Quels sont à tes yeux les points forts de la BKB et de la Banque Cler en termes de développement durable et où désires-tu apporter ta contribution au développement futur?

La BKB et la Banque Cler s'engagent résolument en faveur de la durabilité dans leur entreprise respective et de manière croissante des produits bancaires durables. Mais, il y a toujours moyen de faire plus! Je suis persuadée qu'à travers leurs décisions concernant les entreprises ou les produits financiers dans lesquels investir et les solutions financières à proposer à leurs clients, les banques peuvent faire évoluer notre système économique vers davantage de progrès, de manière idéale vers une économie soucieuse de protéger l'environnement, la flore et la faune et de permettre aux hommes la possibilité de mener une vie agréable er saine.

Comment contribues-tu à un monde plus durable et quelles sont tes motivations en la matière?

Notre famille s'efforce de mener une existence respectueuse des principes écologiques. À titre d'exemple, nous nous déplaçons à velo au quotidien. Cela nous permet de rester en bonne forme physique. Nous n'avons pas de voiture. Nous passons nos vacances en Suisse ou dans les pays voisins et voyageons en train ou véhicule de location. Je ne prends plus l'avion depuis six ans. Nous consommons des aliments saisonniers et locaux que nous préparons nous-mêmes. Tout cela va de pair avec de faibles émissions de CO2 et, partant, une faible empreinte écologique.

Nous nous impliquons dans la société en étant membres du comité d'une association, en gardant des enfants dans le voisinage, en passant du temps avec des amis et la famille, en œuvrant pour une plus grande égalité, en donnant l'exemple d'un partenariat fondé sur l'égalité des droits ou en prenant au sérieux les opinions et les besoins des enfants. J'attache une grande importance à traiter une personne d'égal à égal, à faire preuve à son égard d'ouverture, de modestie, de transparence et d'authenticité. Ma motivation? Le plaisir que j'en éprouve.

Attributions du Comité pour un développement durable

Le Comité pour un développement durable conseille et accompagne la BKB et la Banque Cler en ce qui concerne les questions éthiques, sociales et écologiques. Il se compose de cinq personnes externes indépendantes, expertes en matière de développement durable. Le Comité apporte son soutien aux deux banques du Groupe BKB pour définir et perfectionner la stratégie de développement durable, indique les thèmes qui sont d'actualité dans la branche et comment le groupe pourrait les aborder.